Ne pas perdre sa vie à la gagner

mercredi 16 septembre 2009
par Ben
popularité : 25%

Alors que les suicides de France Télecom, portent sur le devant de la scène, la thématique de la souffrance au travail, la CGT ne peut se contenter de l’agitation gouvernementale en guise de manifestation compassionnelle.

Au nom du profit, pour satisfaire les appétits de quelques uns, on redécouvre d’un seul coup que le travail tue.

Les salariés sont broyés et sacrifiés sur l’autel de l’avidité des dirigeants des grands groupes. Plus d’un siècle de combats sociaux, de conquêtes de droits, de luttes incessantes n’ont pas permis d’éradiquer des principes d’exploitation que porte en lui le capitalisme.

Peut-on encore parler de progrès dans de telles conditions ? Bien qu’ils fassent l’objet d’une absence de couverture médiatique, les salariés du Crédit Agricole sont tout autant touchés que les salariés de France Télecom.

Les dirigeants ont beau se féliciter, dans leur communication du 14 septembre 2009 de leur sélection dans le Dow Jones Sustainability Index World qui distingue la banque pour le développement durable et la qualité de sa politique en matière de responsabilité sociale et environnementale, leurs pratiques organisationnelles et managériales n’en sont pas moins condamnables.

Aussi, la CGT est particulièrement choquée d’une telle distinction au regard de la politique de désintégration sociale et salariale engagée par les dirigeants du groupe Crédit Agricole.

En effet derrière cet affichage de bons comportements se cache un envers du décor, autrement moins reluisant. Dans son communiqué le Crédit Agricole évoque : “le respect des droits humains, notamment à l’international”.

Si le marché ne répugne pas à s’auto congratuler, il ne s’agit pas ici de faire référence aux droits des salariés qui sont proprement bafoués.

C’est plus de 20 suicides en moins de 18 mois que l’ensemble des caisses régionales a dû enregistrer, sans compter les dépressions et autres avatars de santé consécutifs aux restructurations permanentes engagées part le Crédit Agricole. “Ils n’en mouraient pas tous, mais tous étaient touchés” pour reprendre le titre du Dr PEZE qui relate dans un ouvrage les maux des salariés victimes du mal vivre au travail.

Non seulement, les salariés sont exposés aux pressions commerciales, facteurs de dévalorisations, d’humiliations, d’isolement, de ventes sans qualité, ils sont jetés en plus en pâture au mécontentement de la clientèle courroucée par le scandale des bonus et des excès de la financiarisation alors que la banque pratique un racket de plus en plus éhonté à leur encontre.

La CGT refuse d’être complice d’une telle politique qui tue les salariés soit brutalement par le suicide, soit à petit feu en les menant aux addictions de tout ordre.

Nous refusons de servir de caution aux directions qui organisent la destruction des salariés et mettent en place des « mesurettes » pour soulager leur mauvaise conscience et satisfont par la même occasion aux critères de RSE. Ils achètent des indulgences en compensation de leurs méfaits.

Ainsi en est-il de l’enquête de l’Anact ou des baromètres sociaux que les Caisses régionales sont entrain de se mettre en place. La CGT exige de la FNCA, qu’elle engage un changement total de la politique sociale et commerciale du Crédit Agricole.

Nous sommes d’ailleurs particulièrement étonnés et scandalisés qu’après la faillite des dirigeants du Crédit Agricole mise à jour par la crise financière et qui a conduit au pillage des réserves des Caisses Régionales, ceux-ci n’aient pas été remerciés et puissent poursuivre leurs méfaits en toute impunité.

Il y a urgence, à cesser le culte du chiffre à tout prix, la quête à la performance individuelle, de la concurrence entre salariés.

Poursuivre vos politiques de benchmarks plus stupides les unes que les autres vous rendraient coupables d’homicides involontaires si d’aventure des salariés au bout du rouleau devaient continuer d’y laisser leur vie.


2 votes

Commentaires

Agenda

<<

2017

>>

<<

Novembre

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
303112345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930123
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois