La vérité sur le Crédit Agricole

mercredi 23 novembre 2011
par Ben
popularité : 1%

Malgré la crise des subprimes de 2007 engendrée par la spéculation sur les prêts hyper risqués U.S., une crise financière spéculative, boursière, économique intervenue après d’autres, les 3 banques, BNP Paris Bas, Crédit Agricole, Société Générale, ont distribué 10 milliards à leurs actionnaires entre 2008 et 2010.

 AU CREDIT AGRICOLE

A en juger par le niveau de ses bénéfices, amputés par les provisions indispensables à ses prises de risques inconsidérés, le Crédit Agricole se porte-t-il bien ?
- Surcoûts à répétition liés à la croissance externe avec les acquisitions au plus cher d’INDOSUEZ, Crédit Lyonnais, notamment.
- Pertes de part de marché face à la concurrence en raison de l’abandon des missions fondamentales coopératives mutualistes de crédit à l’agriculture, à l’agro-alimentaire et aux territoires.
- Déficit de collecte et mise en péril de la ressource de crédits à l’économie, d’où le recours contraint aux marchés financiers pour assurer notre refinancement.
- Pertes à répétition : subprimes (13 milliard), la Grèce (5 milliard…sans PREDICA ? encours de crédit EMPORIKI ?) et autres dettes souveraines (Italie 8,7 milliards, Espagne, Portugal, Irlande 2.7 milliards) pour celles connues à ce jour …

 Comment le CA couvre-t-il toutes ces pertes causées par des orientations calamiteuses ?

- Pression sur les emplois (moins 2500 emplois depuis 2000).
- Blocage des salaires qui induit une baisse du pouvoir d’achat.
- Avec pour conséquences :

  • la détérioration des conditions de travail générée notamment par l’augmentation la productivité.
  • la dégradation des conditions de vie et de santé.

Les pertes connues à ce jour (15 milliards) représentent l’équivalent de 6 années de SALAIRES pour les 66 000 salariés des Caisses Régionales et des filiales.

 Comment s’en sortir ?

Le Crédit Agricole doit se remettre au service de l’économie réelle sur la base des propositions suivantes :
- Collecter pour financer de manière concrètement utile l’économie pour la création positive d’emplois, le soutien de la consommation et de la croissance.
- Assurer la sécurité des dépôts, de l’épargne et une rémunération correcte des épargnants.
- Contrôler la gestion de nos patrons dont les erreurs sont avérées et répétitives notamment par des droits d’interventions nouveaux (droit de veto dans les CE et participation paritaire dans les conseils d’administration). Globalement, s’assurer de la meilleure utilisation sociale de notre travail pour redonner son sens à notre activité quotidienne.

L’heure approche où les dirigeants du Crédit Agricole comme les autres … devront rendre des comptes !

Plus d’emplois, de bons salaires, de bonnes conditions de travail, de santé et de vie, c’est bon pour tout le monde.

GAGNEZ-LES AVEC LA CGT


9 votes

Commentaires

Agenda

<<

2017

>>

<<

Septembre

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
28293031123
45678910
11121314151617
18192021222324
2526272829301
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois