Crédit Agricole, des résultats 2011 Plombés par les erreurs stratégiques de ses Dirigeants, notamment en Grèce.

lundi 4 juin 2012
par Ben
popularité : 1%

La CGT ne se réjouit nullement des déboires financiers du Crédit Agricole abondamment relayés par la presse à l’occasion de l’assemblée générale des actionnaires du 22 mai 2012. Au bout du compte ce sont les salariés qui paient et paieront l’addition pendant que les responsables de ce désastre industriel continueront à toucher leurs retraites chapeau, à pantoufler dans des conseils d’administration ou encore à oser apporter leurs conseils économiques à l’instar de G. PAUGET, malgré leurs résultats calamiteux.

La CGT aurait pourtant beau jeu de rappeler qu’elle est la seule organisation syndicale à dénoncer avec constance les dérives du Crédit Agricole depuis la Mutualisation en 1988, et la trahison par ses dirigeants des valeurs mutuelles inscrites dans les statuts.

Depuis cette date la CGT n’a cessé, en vain de solliciter d’autres organisations syndicales pour lutter contre la stratégie capitaliste et spéculative des dirigeants du Crédit Agricole. Sans doute en quête de postes ou par absence d’esprit critique, ceux-ci ont-ils préféré accompagner lâchement ce mouvement dont l’issue pour les salariés n’était que prévisible !

N’est il pas singulier de n’avoir jamais entendu les représentants des salariés au conseil d’administration de CASA. Qu’ils soient contraints à certaines réserves, nous voulons bien l’entendre, mais qu’ils soient restés muets à ce point, alors que depuis 2007 le Crédit Agricole ne cesse d’accumuler les pertes par Milliards d’euros, c’est pour le moins de l’inconscience, pour ne pas dire de la collaboration.

Que dire aux administrateurs qui ébahis, semblent découvrir l’ampleur du désastre, surtout lorsque leurs actions souscrites entre 25 et 30 euros n’en valent plus que 3 aujourd’hui ?

Nous voudrions leur rappeler que la CGT n’a cessé de les alerter, au risque de déranger leurs assemblées générales bon-enfant, afin d’engager avec eux un véritable débat sur la stratégie du Groupe qu’ils ont toujours refusé, préférant rester enfermés dans le confort d’un endoctrinement aveugle savamment orchestré par les dirigeants :
- Parce que depuis près de 25 ans, vous avez voté toutes les décisions qui ont abouti à ce désastre économique, vous en partagez la responsabilité.

Plus de 20 milliards de pertes déjà enregistrées.

Evoquant, une éventuelle perte de 7 milliards sur la Grèce, M. BRASSAC semblait en minimiser les impacts sur la solidité du Groupe Crédit Agricole qui repose essentiellement sur les finances des Caisses Régionales qui, en 2011, ont dégagé de par leur activité plus 4 milliards de résultats.

Faut-il rappeler à M.BRASSAC et aux autres dirigeants du premier cercle, que ces résultats sont à porter au seul crédit des salariés, exposés aux mécontentements des clients et à l’image désastreuse des banques, imputables aux politiques commerciales mises en place par les dirigeants.

20 milliards d’euros, c’est 10 ans de salaires pour les quelques 60 000 salariés des Caisses Régionales, qui seront les contributeurs des résultats de demain. Certains traders ont été sévèrement condamnés pour des pertes bien moindres ! Aussi, nous considérons que les responsables du désastre financier du Crédit Agricole doivent être sanctionnés, voire poursuivis s’il s’avère qu’ils ont orienté la stratégie du Groupe à des fins personnelles.

 Déclencher le droit d’alerte

La CGT n’est pas représentée dans toutes les entités du Groupe et ne peut seule déclencher le droit d’alerte que les circonstances imposent. Nous demandons aux salariés de s’éveiller au sens critique - leur avenir en dépend - et de pousser leurs représentants du personnel à suivre les demandes de la CGT. C’est toute la politique du Crédit Agricole et des CR qui doit être mise sur la table en toute transparence.

En effet, au delà de la GRECE, ce sont toutes les SAS détenues par les CR qui doivent faire l’objet de bilans détaillés et d’analyses de leurs perspectives économiques qui mobilisent des fonds qui seraient sans doute plus utiles à l’activité des CR sur leurs territoires.

De même tous les fonds (titrisation, Switch… ) doivent être inventoriés. Les capitaux engagés dans Bfor Bank, dans la filière immobilière, dans Kwixo , et leurs prétendus retour sur investissement doivent être analysés attentivement à la lumière de l’investissement réalisé en GRECE avec Emporiki .

 Spoliation des salariés

Au delà des effets catastrophiques sur l’emploi et les salaires, au-delà de la soumission des dirigeants du Crédit Agricole aux dogmes du capitalisme et aux discours de ses grands prêtres venant, à l’instar de J.ATTALI, endoctriner à grand frais les assemblées générales des Caisses Régionales, comme en novembre 2007, alors que les dirigeants connaissaient les mésaventures de la filiale financière qui a occasionné plus de 12 milliards d’euros de pertes, ces mêmes dirigeants ont proposé aux salariés une augmentation de Capital à 22,01 euros ( avec une décote de 20%) en se gardant bien de faire état, dans la notice d’information, des déboires financiers rencontrés aux USA.

Même si la CGT a toujours dénoncé l’actionnariat comme une grande duperie, nous ne pouvons rester muets devant un abus de confiance caractérisé à l’encontre des salariés, appelés vivement à souscrire et à accorder leur confiance à la politique menée par les dirigeants.

L’action vaut aujourd’hui 3 euros,
- la CGT demande le retrait Boursier et la re-nationalisation de CASA inscrite dans un pôle financier Public avec indemnisation des salariés au prix d’achat des actions Casa.
- La CGT demande une démocratisation des Caisses Régionales avec un contrôle continu des clients sociétaires et des salariés.
- La CGT demande de nouveaux droits pour les Comités d’Entreprise tel que le droit de véto.


« Le capitalisme porte en lui la guerre comme la nuée porte l’orage. » Jean JAURES


2 votes

Documents joints

PDF - 245.1 ko
PDF - 245.1 ko

Commentaires

Agenda

<<

2017

>>

<<

Novembre

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
303112345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930123
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois