NOS REVENDICATIONS POUR LE CHANGEMENT

jeudi 5 juillet 2012
par Le DSN
popularité : 100%

En 15 ans, Belles progressions au Crédit Agricole :

-  Résultats + 400%
-  Masse Salariale + 25%
-  Productivité + 66%

Pourtant les marchés ne sont pas rassurés ! Ces chiffres ne vous parlent pas ? « Chaque salarié produit en moyenne aujourd’hui 233 000 euros par an de PNB », ça veut dire quoi ? Cela signifie que, sur la base du salaire moyen toutes cotisations incluses (salariales et patronales) de 40 300 €/an soit 1 550 € net/mois, un salarié travaille chaque jour :  1 h 23 à gagner son salaire  6 h 37 à produire des résultats qui demain ne seront plus suffisants pour couvrir les pertes abyssales des orientations décidées par les stratèges du Crédit Agricole !!

Allégations, analyse fantaisiste pourraient penser certains ! Pourtant un Monsieur d’expérience, Ancien Secrétaire Général de la FNCA, ancien Directeur de Caisse Régionale entre autre, Confiait à la CGT, il y a peu, sa réflexion sur l’avenir du Crédit Agricole, Celle « d’un très vieux militant de la réussite d’hier » disait-il. A notre grande surprise, ses préconisations étaient très proches de celles de la CGT… La CGT qui ne renonce pas a repris la plume :

Lettre ouverte aux Administrateurs des Caisses Régionales

« La CGT s’est opposée à l’introduction en Bourse du Crédit Agricole.

Et aujourd’hui les pertes successives constatées, 20 milliards à ce jour, démontrent que les orientations proposées par les dirigeants du Groupe et avalisées par les administrateurs étaient mauvaises. Pourtant ces orientations sont maintenues, de manière délibérée, plus de 10 ans après les premières pertes qui ne cessent d’augmenter depuis. L’unique solution avancée par les dirigeants consiste à améliorer sans cesse le coefficient d’exploitation pour dégager les résultats nécessaires à couvrir les pertes, résultats qui, aujourd’hui, permettent encore de rassurer les marchés financiers quant à la solidité du Groupe. Et ce mécanisme qui mine avec acharnement l’emploi et les salaires et développe une facturation abusive n’aura de fin, si personne ne s’oppose, que l’écroulement des piliers de l’entreprise que sont les salariés d’une part et les clients de l’autre.

Concrètement, en 15 ans, les résultats nets ont été multipliés par 4 quand la masse salariale n’a progressé que de 1,25. Chaque salarié produit en moyenne aujourd’hui 233 000 euros par an de PNB contre un peu plus de 140 000 euros il y a 15 ans, ce qui représente un gain de productivité de 66%. Mais comment sont utilisés ces résultats ? Quels intérêts servent-ils ? Pourquoi paraissent-ils sans cesse insuffisants ?

En qualité d’Administrateur, vous détenez un pouvoir de décision qui doit vous obliger à réorienter la stratégie de votre Caisse Régionale afin qu’elle retrouve sa pleine autonomie, y compris vis à vis des marchés financiers, selon les principes mutualistes dévoyés jusqu’alors : Vous avez le pouvoir et le devoir d’imposer un retrait immédiat de la Bourse.

CASA en Bourse depuis 2001, en voici le bilan :
-  Une stratégie initiée en 1988 par la privatisation de l’organe central du Crédit Agricole (CNCA) qui visait : o l’accroissement des bénéfices avec un doublement des profits à l’horizon 2000 o la course à l’effet taille pour affronter le marché européen qui, structuré plus tard en 1992 par le traité de Maastricht, a conduit le Groupe à des acquisitions externes, notamment INDOSUEZ en 1997, et plus tard, le Crédit Lyonnais en 2001 et EMPORIKI en 2006 et à la diversification des activités par un investissement dans les banques privées.
-  Toute cette stratégie repose uniquement sur une logique de profit à court terme qui s’est alimentée : o d’une spéculation sans mesure des risques encourus o d’un abaissement des charges de personnel au détriment des conditions de travail pour les salariés et de la qualité de service pour les clients o d’un accroissement important de la facturation perçue par la clientèle comme un véritable racket.

En un mot, tout le contraire des valeurs mutualistes dont la défense vous a été confiée par vos sociétaires.

Le retour aux valeurs mutualistes s’imposent maintenant et leur garantie passe par :  La transformation de CASA en un établissement public  La démocratisation par l’élargissement des conseils d’administration aux représentants des salariés, des usagers et des pouvoirs publics, à pouvoir équivalent  Le retour de la banque à sa mission d’intérêt général : o Collecter utile bilanciel o Financer des activités créatrices d’emploi par l’utilisation d’une épargne à la traçabilité affichée afin d’éradiquer le chômage sur nos territoires o Etendre les droits des Comités d’Entreprise par un droit de veto sur les orientations économiques et sociales contraires à la mission d’intérêt général o Créer les emplois nécessaires dans les Caisses Régionales pour revenir à une démarche humaine de proximité au service de nos clients, avec un conseil en vis-à-vis o Maintenir et développer des métiers qualifiés en augmentant la formation pour valoriser les compétences qui constituent la richesse des entreprises o Rompre avec la rémunération individualisée, liée à des objectifs au service des orientations que le Groupe doit abandonner.

20 milliards de perte financière enregistrés à ce jour c’est 10 années de salaires pour les quelques 60 000 salariés des Caisses Régionales, il est grand temps d’agir pour sortir de l’impasse et concrètement remettre le bon sens et la proximité au cœur de nos pratiques. Les apparences et la bonne conscience chèrement achetées à grand renfort de panneaux publicitaires ne corrigeront rien.

Dans l’attente d’une réaction responsable, voire d’un échange constructif avec vous, nous vous prions d’accepter Mesdames, Messieurs, administratrices et administrateurs, l’expression de nos meilleurs sentiments. »

Ce n’est pas une Utopie mais une autre Stratégie !! Et l’analyse d’un ancien Directeur du Crédit Agricole s’en approche, pourquoi ? Le partage d’un même crédo sans doute … « Croire encore à une place pour une banque conduite Par un idéal humaniste » nous dit-il !!


2 votes

Commentaires

Agenda

<<

2017

>>

<<

Octobre

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2526272829301
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
303112345
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois