Savoir qui on est, d’où l’on vient … Et décider où l’on veut aller …

mercredi 17 juin 2015
par Ben
popularité : 25%

Le Crédit Agricole Mutuel a d’abord été une banque coopérative au service du développement d’une agriculture pour nourrir les populations.

 La privatisation

La privatisation de la Caisse Nationale de Crédit Agricole (CNCA), sa transformation en Société Anonyme et son entrée en bourse ont été menées pour permettre le développement du Crédit Agricole à l’international, la diversification de ses activités afin d’augmenter très rapidement les résultats. Cette orientation stratégique a :
- d’abord consommé une part importante des fonds propres des Caisses régionales
- puis modifié en profondeur la constitution de leur PNB (collecte tierce, désintermédiation, facturation …)
- pour au final enregistrer de très lourdes pertes (plusieurs milliards d’euros)
- et devenir durablement dépendant des marchés financiers.

 La financiarisation

La financiarisation déraisonnée de l’activité bancaire, à l’origine de la crise financière de 2007, a provoqué le développement de quelques exigences qui s’imposent aux banques.

Compte tenu de leur activité et des sacrifices imposés aux salariés par leur politique sociale et salariale, les Caisses régionales sont parvenues à obtenir de bons résultats et à satisfaire tant bien que mal les exigences auxquelles elles sont soumises.

 Titrisation

Dépendance aux marchés financiers - Titrisation (cession des crédits) Aujourd’hui, plutôt que de choisir de réduire la dépendance du Crédit Agricole aux marchés financiers, ses dirigeants, en optant pour la Titrisation, font encore le choix d’exposer le fonds de commerce des Caisses régionales aux aléas des marchés. Ils attachent le devenir du Groupe et le devenir de nos emplois à leurs espérances en une Titrisation honnête de produits sains.

Comment relancer la consommation et l’activité des entreprises autrement qu’en octroyant à nouveau des crédits risqués puisque rien n’est fait pour augmenter les emplois et les salaires qui sont l’unique source de revenus de la majorité de la population ?

 Les mêmes causes produiront les mêmes effets !

La crise des subprimes est née de la prolifération de produits toxiques. Peut-être le Crédit Agricole disséminera-t-il quelques « bons produits » mais comment échappera-t-il aux pratiques crapuleuses d’une économie mondialisée ?

D’ailleurs de nombreux économistes font déjà référence à une prochaine crise.

 La CGT est opposée à la Titrisation !

Elle préconise le développement d’une épargne bilan, soutenu par un conseil responsable des usagers pour reconquérir progressivement l’indépendance financière.

La CGT revendique la nationalisation de l’organe central du Crédit Agricole pour :
- extraire définitivement le Crédit Agricole de la voracité de ses actionnaires,
- protéger l’argent de ses déposants,
- travailler au développement de l’économie réelle des territoires sur lesquels il est implanté
- partager les résultats engrangés de manière équilibrée entre reconnaissance du travail des salariés, investissements, rémunération des sociétaires et attractivité de ses services aux usagers tant en qualité qu’en tarification.

 Pour être une banque différente dans les faits !

La CGT, dans toutes les instances et jusqu’au Comité de Groupe, témoigne des conséquences des choix stratégiques de nos dirigeants que subissent les salariés et les usagers.

La CGT porte et justifie les revendications de ses adhérents, des salariés profondément attachés aux valeurs de solidarité qui fondent le mouvement coopératif et mutuel.

L’intervention CGT au Comité de Groupe du 08 avril 2015 est disponible ici.

D’autres choix sont possibles si nous le décidons !

Rejoignez la CGT, vous donnerez du poids à des idées progressistes.


2 votes

Documents joints

Titrisation
Titrisation

Commentaires

Agenda

<<

2017

>>

<<

Novembre

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
303112345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930123
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois