8 Mars - 15h40

mercredi 6 mars 2019
par Résistante
popularité : 4%

 Egalité salariale au Crédit Agricole :

Les grilles des rémunérations conventionnelles annuelles moyennes (RCE, RCP, RCI, RCC) par classifications, genre et ancienneté produites par la FNCA :

- ne présentent que très exceptionnellement des valeurs plus favorables pour les femmes

    • 7 fois sur 140 comparaisons
    • avec des écarts généralement autour de 150 €
    • à une exception près 995 € d’écart en position 9 pour 40 à 44 ans d’ancienneté.

- En revanche 133 comparaisons sont favorables aux hommes

    • avec des écarts généralement supérieurs à 1500 €
    • et jusqu’à plus de 6000 € d’écart en position 15 pour 10 à 14 ans d’ancienneté

Mais pour les dirigeants il n’y a pas de sujet !

 Pourtant le Crédit Agricole a été condamné pour discrimination …

Par décision du 31/10/2018, la Cour d’appel de Paris a jugé que la salariée « a été victime de discrimination à raison de son sexe, son statut de salariée à temps partiel et sa situation de famille ».

Elle a ordonné son repositionnement professionnel au même niveau que ses collègues masculins placés dans une situation comparable à l’embauche, entraînant un passage Cadre et une revalorisation salariale (environ 800 €/mois) à partir du 1er janvier 2015.

Elle a condamné l’employeur à lui verser une somme totale de plus de 40.000 €.

La Cour a aussi constaté « qu’au-delà des pétitions de principe et même des accords avec les organisations syndicales, l’écart de rémunération entre les hommes et les femmes, du propre aveu de l’employeur, se résorbe, ce qui démontre la persistance d’une discrimination salariale à raison du sexe … », situation contraire à la loi !

 Dans nos secteurs :

 De manière globale :


0 vote

Documents joints

PDF - 454.3 ko
PDF - 454.3 ko

Agenda

<<

2019

>>

<<

Décembre

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2526272829301
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
303112345
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois