Retraite : des projets de Loi lunaires !

mardi 28 janvier 2020
par Résistante
popularité : 2%

 Lu dans les Echos

Le 24/01 dans les Echos (qui n’est pas un affreux repaire de gauchos) !

Le conseil d’Etat rend un avis très critique sur la réforme et fustige la méthode du gouvernement.

C’est un avis très sévère. Ce vendredi, le Conseil d’Etat a vivement critiqué la méthode avec laquelle le gouvernement a conduit son projet de réforme des retraites, présenté le matin même en Conseil des ministres. Saisie le 3 janvier, l’institution n’a disposé que de trois semaines pour rendre ses conclusions sur les deux projets de loi (organique et ordinaire). Un temps jugé bien trop court, d’autant que le gouvernement a, en outre, modifié le texte à six reprises durant cette période. […] Cet avis intervient alors que la contestation contre la réforme des retraites a connu une nouvelle journée de mobilisation dans toute la France, avec un léger regain de mobilisation. Les syndicats ont également appelé à poursuivre le mouvement la semaine prochaine.

Plusieurs dizaines de milliers de personnes ont manifesté ce vendredi en France contre le projet de réforme du système des retraites le jour même où ce texte, objet d’une contestation sociale sans précédent depuis près de deux mois, a été adopté en Conseil des ministres.

- Visiblement la CGT n’est pas seule à contester le projet de réforme des retraites
- Pensez-vous que sans Grève, sans Manifestation, sans Contestation le gouvernement aurait retouché son texte par 6 fois en 3 semaines ?
- selon certains médias la contestation s’essoufflerait, ici elle est en hausse et sans précédent !

 Le Conseil d’Etat juge

- Ne pas être « à même de mener sa mission avec la sérénité et les délais de réflexion nécessaires pour garantir au mieux la sécurité juridique de l’examen auquel il a procédé » face à une réforme « inédite depuis 1945 et destinée à transformer pour les décennies à venir […] l’une des composantes majeures du contrat social ».
-  « Les projections financières restent lacunaires » en particulier sur la hausse de l’âge de départ à la retraite, le taux d’emploi des seniors, les dépenses d’assurance-chômage et celles liées aux minima sociaux.
-  Une étude d’impact « insuffisante »
-  Que le choix de recourir à 29 ordonnances, y compris « pour la définition d’éléments structurants du nouveau système de retraite fait perdre la visibilité d’ensemble qui est nécessaire à l’appréciation des conséquences de la réforme et, partant, de sa constitutionnalité et de sa conventionnalité ».
-  L’ordonnance portant sur la « conservation à 100 % des droits constitués » au moment de la bascule entre le système actuel et le futur « système universel » est jugée « particulièrement cruciale », à tel point « qu’en l’absence d’une telle ordonnance » la réforme « ne s’appliquera pas » aux personnes nées à partir de 1975.
-  L’engagement pris de revaloriser les salaires des enseignants et des chercheurs via des lois de programmation est condamné à disparaître du texte. « Ces dispositions constituent une injonction au gouvernement de déposer un projet de loi et sont ainsi contraires à la Constitution » ! Le gouvernement affirme que la retraite à points est plus simple, plus lisible et plus juste.

- Comment se fait-il que le Conseil d’Etat ne puisse rendre un avis favorable sur un projet si simple, si lisible, porteur de plus de justice sociale ?
- Comment accepter d’embarquer les générations futures dans un système dont les mécanismes ne sont connus de personne, sauf de ceux qui se réservent le droit d’ajouter, ultérieurement et par ordonnance, ce qu’ils cachent à tous ?
- les députés vont être amenés à voter 2 lois qui sont des textes à trous : un exercice démocratique des plus curieux …

 MSA, avis défavorable !

Le Conseil d’administration de la Caisse Centrale de la MSA a rendu un avis défavorable sur le projet de réforme des retraites du gouvernement et il pointe :
-  La remise en cause du guichet unique porté par la MSA au service d’une plus grande proximité avec les adhérents
-  Un niveau de pension insuffisant !

- Pied de nez au Ministre de l’agriculture qui, le même jour, flattait un projet où les agriculteurs seraient gagnants selon lui …
- l’analyse du CA MSA confirme des analyses CGT auxquelles il convient d’ajouter que les informations manquantes cachent de graves conséquences …
- N’oubliez pas de voter aux élections MSA et de voter CGT !!

L’intersyndicale CGT, FO, FSU, Solidaire et CGC, majoritaire, réclame le RETRAIT de ce projet, le maintien et l’amélioration du Système de Retraite par Répartition en place !

Personne ne veut travailler plus longtemps pour des pensions de misère !

LA CGT appelle les salariés du Crédit Agricole à rejoindre le mouvement de refus d’un tel recul social !

Toutes et Tous en GREVE et en manifestation le 29 janvier !


0 vote

Agenda

<<

2020

>>

<<

Octobre

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2829301234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930311
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois