SRA : Des 1er de Corvée ignorés

samedi 4 juillet 2020
par Résistante
popularité : 1%

 Confinement , réactivité, difficulté, inquiétude

Organiser la continuité de services dans un contexte de confinement brutal est certes un exercice périlleux.

Mais se mettre en ordre de marche pour respecter les nouvelles consignes, dans une situation de stress et d’isolement, et parvenir à rendre le service attendu par des usagers, tout aussi stressés, l’est tout autant !

En effet, les salariés maintenus sur site sont allés travailler la boule au ventre, les collègues qui interviennent au sein d’une chaine d’activité et qui, en temps ordinaire, sont proches les uns des autres, se sont trouvés assez isolés pour faire face.

Ceux qui ont travaillé depuis chez eux ne disposaient pas de tous les outils nécessaires, c’est fatalement dans un contexte plus difficile et plus tendu que le travail s’est opéré.

Il y avait aussi, les salariés qui n’avaient pas choisi d’être mis sur la touche faute de pouvoir organiser leur activité à distance et qui craignaient de perdre les revenus indispensables à payer les factures (toujours bien présentes pendant la crise sanitaire) ; puis ceux contraints à l’arrêt de travail pour garder et instruire les enfants sans école, ni garderie, puis ceux dont la santé plus fragile rend cette pandémie encore plus inquiétante. Tous ces salariés, inquiétés par la situation sanitaire, ne savaient ni comment ils seraient payés (ni comment ils parviendraient à régler leurs factures), ni les conséquences de ces arrêts de travail sur leurs congés à venir, sur leur prime sur objectifs etc etc …

Une situation critique pour TOUS !

 Dé-confinés et déconfis

Certes, maintien de salaire il y a eu pour tous !

Mais seule une toute petite poignée de salariés ont reçu une prime, décidée unilatéralement par la Direction, en toute discrétion enfin … pas tout à fait !

Pourquoi eux et pas tous ceux qui ont travaillé ?

La Direction évoque des heures supplémentaires … sauf que les heures supplémentaires devraient être payées par un salaire supplémentaire et non une prime !

Les organisations syndicales CGT, CGC et CFTC réclament la reconnaissance des conditions particulièrement difficiles pour TOUS les salariés qui ont travaillé pendant cette période.

Les salariés du CA SRA sont appelés à se mettre en GREVE LE MARDI 07 JUILLET pour obtenir JUSTICE.


0 vote

Documents joints

PDF - 165.7 ko
PDF - 165.7 ko

Agenda

<<

2020

>>

<<

Août

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
272829303112
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31123456
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois