L’arnaque du Lundi de pentecote

vendredi 21 août 2009
par Ben
popularité : 100%

Le gouvernement ayant pris la décision unilatérale d’imposer une journée de travail gratuite aux salariés, nous assistons chaque Lundi de Pentecote à une journée compliquée :
- Le secteur public est en quasi totalité en congés
- le secteur non salarié (professions libérales, notamment) est aussi en congés,
- les enfants sont en vacances mais leurs profs sont obligés de venir travailler
- le secteur privé est écartelé entre :

* une journée de congés (négociée par accord d’entreprise) * une journée de congés prise sur les RTT (RTT employeur) * une journée travaillée mais non rémunérée avec : o des salariés ne prenant pas de congés o des salariés prenant une journée de congés

 A quoi sert tout cela ?

Certainement pas aux personnes âgées comme il était prévu à l’origine. Sur le principe de non affectabilité des recettes fiscales (on ne peut pas préjuger de l’affectation des recettes), les personnes âgées n’auront qu’une infime partie des sommes collectées (Au fait, il y a encore des brumisateurs à acheter ?).

Les premiers bénéficiaires sont les employeurs et le budget de l’Etat. Par exemple, dans cette entreprise, c’est près de 100 J/H, soit l’équivalent d’un petit projet qui sera produit gratuitement. C’est, au bout du compte, le Crédit Agricole (avec ses 56% d’augmentation de bénéfices en 2005) qui en profitera, bien sûr…

 Solidarité ?

Ce Lundi de Pentecôte travaillé, ce n’est pas de la solidarité, c’est de l’arnaque ! Cette mesure va à l’inverse d’une véritable solidarité. L’augmentation des salaires, le développement de l’emploi sont essentiels pour dégager des ressources permettant de répondre durablement au financement de la dépendance dans le cadre de la protection sociale.


5 votes

Commentaires

Agenda

<<

2017

>>

<<

Septembre

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
28293031123
45678910
11121314151617
18192021222324
2526272829301
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois