Propositions Alternatives... Suite... et fin !

lundi 21 décembre 2009
par Ben
popularité : 1%

La CGT s’oppose au projet NICE qui annonce une orientation préoccupante et peu ambitieuse du Groupe Crédit Agricole.

L’unique recherche de réduction des coûts est un danger intolérable. La recherche d’une synergie vertueuse au service du développement serait une réelle ambition.

Investir dans des outils informatiques robustes, performants, communicants, rapidement et parfaitement adaptés aux besoins métier des utilisateurs est indispensable et impose :

- l’organisation de pôles de compétence basée sur une cartographie de toutes les compétences MOE disponibles soit 1088 ETP
- l’ouverture vers les nouvelles technologies au travers de formation et recrutement
- la professionnalisation d’interfaces Utilisateurs/Informaticiens pour mieux appréhender les besoins utilisateurs
- le développement de l’accompagnement des Utilisateurs pour permettre l’appropriation des outils proposés ce qui conduit à mettre en place une MOA de 736 ETP
- la sécurisation rigoureuse des changements en se donnant les moyens nécessaires à la réussite d’un plan utile réellement ambitieux, de 140 000 j/h.

Grâce à ces investissements, les informaticiens pourraient enfin fournir aux salariés des sièges et des réseaux les outils indispensables pour conseiller et servir au mieux une clientèle exigeante.

A l’heure où d’autres groupes optent pour une centralisation des services qui ne cesse de fabriquer des clients mal servis, frustrés et perdus, la proximité reste une valeur sûre.

Les propositions alternatives proposées par la CGT s’inscrivent dans une synergie vertueuse qui fédère les compétences de TOUS pour permettre à chacun de participer plus efficacement à la conquête de nouvelles parts de marché.

Si l’aspect organisationnel nécessite la mobilité entre des structures juridiques existantes ou à créer, nous demandons que les garanties salariales et conventionnelles s’appliquent à l’identique pour tous les salariés impactés.

Le protocole d’accord doit impérativement intégrer les propositions alternatives chiffrées et les garanties.

Les Comités d’Entreprise doivent disposer du délai suffisant pour analyser les impacts de ces nouvelles orientations, ils ne pourront en conséquence rendre d’avis avant la fin du mois de janvier 2010. La CGT souhaite que le Crédit Agricole demeure :

- La Banque de Proximité qu’il a toujours revendiquée

- La Banque de Proximité qui lui a permis de se positionner parmi les meilleurs

- La Banque de Proximité qui, en revenant à ses valeurs mutualistes fondatrices, participe activement au développement durable de nos territoires pour le bien-être de tous.


1 vote

Commentaires

Agenda

<<

2017

>>

<<

Septembre

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
28293031123
45678910
11121314151617
18192021222324
2526272829301
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois